Bienvenue sur . Glitch of magic ! Recensement en cours ! N'oubliez pas de venir poster ! • Tempête de neige en pleine canicule à Londres ! venez participer au topic commun ici ! Un petit défi d'écriture, ça vous dit ? Plus d'infos par ici !si vous n'avez pas d'idées de personnage, nous avons créé un petit guide pour aider à la l'intégration de vos personnages inventés dans le contexte de Glitch. .

 

 [flashback] ghosts of the past - Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 73
Points : 75
x âge : 22 ans
x métier : sorcier raté, danseur au potentiel gâché, loser de la famille, barista en attendant. En gros.
x statut : sorcier

MessageSujet: [flashback] ghosts of the past - Octavia   Ven 22 Juin - 21:40

Poudlard lui fait tourner la tête, lui donne le vertige. Les odeurs écœurantes du buffet à peine servi, les bougies, l’enchantement du plafond, la profondeur et la chaleur étouffante de la Grande Salle. Jesse n’a pas faim, écoute à peine les conversations enjouées de ses camarades de Poufsouffle qui accueillent en grandes pompes les première année fraîchement répartis. Poufsouffle, comme sa mère jadis. Une fierté à peine dissimulée pour Mrs Winston qui continue d’espérer que son fils entendra un jour raison, acceptera enfin son don de sorcier et arrêtera de la blâmer pour avoir osé lui faire hériter de ce « stupide gêne ». Comme si elle avait eu le choix. Pour être honnête, Nora Winston n’avait cessé d’espérer que Jesse soit comme elle et avait jubilé pour eux deux lors de la manifestation tardive de ses pouvoirs. De tous les êtres humains au courant du secret magique, cependant, il avait fallu que son fils soit le seul à prier pour être moldu. Le seul à préférer une stupide école de danse à l’immensité du château qu’est Poudlard, dont la seule pièce qu’il aime est cette Salle sur Demande dont il avait entendu parler à la fin de sa première année. Elle qui devenait à sa guise une grande pièce pleine de miroirs, avec une barre au milieu, une paire de chaussons neufs et la musique de son choix s’échappant de nulle part. Sa safe place personnelle où il s’échappe trop souvent, négligeant ses devoirs, lui qui travaille à peine assez pour s’en sortir le plus vite possible.

Son attention se porte sur la table des Gryffondor. Dans le lot des nouveaux arrivants, une demoiselle qu’il connaît bien, qu’il ne s’attendait pas à voir là non plus, cela dit. Il aurait pu faire le rapprochement plus facilement, peut-être même qu’il avait été profondément débile de ne pas l’avoir compris à la seconde où il l’avait rencontrée. Toujours est-il qu’il ne savait pas, qu’il n’avait pas deviné qu’Octavia Shacklebolt, petite enfant pétillante qui partage son cours de danse – ou du moins le partageait, puisqu’on l’avait vu forcé d’y mettre un terme – depuis plusieurs années, est une sorcière. Il l’observe sans vraiment la voir, elle qui a l’air bien plus à sa place dans la Grande Salle le premier soir de l’année scolaire que lui ne le sera jamais alors qu’il entame déjà sa troisième année. Ses pensées divaguent longtemps, grignotant sans conviction un morceau de pain qui lui cale déjà l’estomac, les yeux rivés sur la table de Gryffondor. Il hésite à se lever, à l’aborder. Il devrait probablement, parce qu’elle finirait par découvrir sa présence ici de toute manière, et on n’a jamais trop d’un visage connu quand on vit l’enfer. Il ne sait pas, pourtant. Trop peur que son comportement de loser lui revienne en pleine face, qu’elle ne se rappelle pas de lui, aggravant son cas, ou pire encore : que traîner avec les vestiges de son passé rende encore plus douloureux son incapacité à passer au-dessus.

Ce n’est qu’une heure plus tard, alors que tout le monde se lève pour rejoindre les salles communes pour une première nuit, qu’il se retrouve obligé de tenter le coup. En toute honnêteté, il n’aurait pas pu le faire mieux s’il avait fait exprès de tomber nez à nez avec le rang des première année de Gryffondor, mais ça lui arrive et il n’a plus vraiment le choix, dans un face à face étrange avec la jeune Shacklebolt alors qu’il venait à peine de décider qu’il l’éviterait jusqu’à ne plus pouvoir, juste au cas où. Ils se dévisagent mutuellement pendant quelques secondes, assez pour instaurer un drôle de malaise que Jesse brise maladroitement :

- Euh… salut ? Drôle d’endroit pour, hem, se… croiser, après… tout ce temps. Ouais. J’avais pas fait le rapprochement. Bienvenue, j’imagine ?

Awkward.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 365
Points : 607
x âge : dix-neuf ans
x métier : coffee girl du comité d'excuses à l'intention des Moldus, en stage longue durée
x statut : plus ou moins en couple (plus que moins, en fait)

MessageSujet: Re: [flashback] ghosts of the past - Octavia   Ven 22 Juin - 23:20

Elle n'arrivait pas à croire qu'elle y était, qu'elle y était enfin. Après avoir entendu Zeke et maman en parler si longuement, avec tant d'enthousiasme. Papa, lui, en parlait peu mais papa ne passait pas assez de temps à la maison pour vraiment parler de quoi que ce soit d'important. Les dernières semaines d'été avaient été incroyablement longues, même si la présence de Leo l'avait quelque peu distraite ─ Leo, d'ailleurs, à qui elle n'avait pas vraiment expliqué où elle allait exactement. Il avait eu l'air de se contenter des quelques informations qu'elle lui avait servi et, à vrai dire, Octavia était bien trop excitée par cette rentrée pour s'en vouloir de lui avoir un peu, un tout petit peu menti. Excitée, oui, un peu anxieuse aussi et si Ezekiel avait eu la bonne idée de passer leur dernière soirée à Londres avec elle, à la rassurer tout en nattant ses cheveux ─ elle ignorait toujours pourquoi il lui avait fait promettre de garder ça pour elle avant d'arriver à la gare ─ il avait vite filé retrouver Alexis et le reste de ses amis sitôt le train parti. Et, certes, Octavia avait vécu quelques minutes d'intense panique à l'idée de passer tout le trajet toute seule mais elle avait rapidement fait la connaissance d'un garçon de son âge, un peu maladroit ─ un peu comme Leo aussi, ce qui expliquait certainement pourquoi elle s'était sentie si vite en confiance. Wren lui avait paru tout à fait perdu, bien plus qu'elle ne l'était elle-même, et passer le trajet à lui rapporter les souvenirs d'école de ses proches avait réussi à rassurer Octavia. Ils avaient fait la connaissance de Danielle aussi, aussi paumée que Wren, dont le célèbre nom de famille les avait occupé ─ enfin, surtout O, ses questions et ses anecdotes de famille, fièrement contées comme si elle en était l'héroïne.

Puis le château. Enfin. Poudlard. Et le choixpeau, l'angoisse ultime. Elle avait pourtant assuré à Zeke qu'elle se fichait d'atterrir à Poufsouffle ou, pire, à Serpentard mais lorsqu'on avait finalement appelé son nom, elle avait cru un instant qu'elle allait vomir son déjeuner, les chocolats et autres bonbons multicolores avalés en compagnie de ses nouveaux camarades, et son petit cœur affolé avec. Il ne s'était évidemment rien passé de tel et même si le moment fatidique lui avait paru durer des heures, le choixpeau n'était pas resté si longtemps que ça sur ses nattes. Gryffondor, comme Zeke ─ qui nierait sans doute plus tard mais avait applaudi particulièrement fort lorsqu'elle avait rejoint la longue table, un sourire si large aux lèvres qu'elle en avait encore mal aux joues.

Poudlard, sa Grande Salle, son ciel ensorcelé et une tablée de professeurs qu'elle n'avait cessé d'observer curieusement depuis le début du repas. La plupart de ces visages étaient familiers et elle avait plus l'habitude de les apercevoir à la maison, autour de la table du salon, qu'ici. Elle finirait probablement par en appeler un ou deux par leurs prénoms, par s'adresser un peu trop familièrement à d'autres et l'idée la mettait un peu mal à l'aise ─ mais elle était à Poudlard. Même si elle finissait par appeler la directrice Minerva devant tout le monde, rien ne viendrait gâcher le plaisir d'avoir enfin mis un pied ici.

Octavia avait à peine terminé sa part de tarte ─ difficile à avaler après un repas aussi copieux mais elle était déterminée à ne rien laisser dans son assiette ─ que déjà les autres se levaient, manifestement prêts à rejoindre les salles communes. Ce qui ne pouvait signifier qu'une seule chose : ils allaient enfin pouvoir parler à un portrait ! Ça lui était déjà arrivé, principalement parce qu'elle avait pris l'habitude de s'introduire discrètement dans le bureau de papa où se trouvait le seul vrai tableau de la maison, du moins jusqu'à ce que le paternel comprenne. L'idée qu'il y en ait partout ici suffisait à la remplir de joie et elle abandonna sa place sur le banc avec tant de hâte qu'elle manqua de faire une rencontre particulièrement brutale avec les dalles froides. Après s'être assurée que personne n'avait remarqué sa presque-chute, Octavia se hâta de rejoindre la petite file de première année. Le visage qui entra alors dans son champ de vision l'arrêta net et, pendant une brève seconde, elle arrêta de respirer. Jesse. Jesse du cours de danse, Jesse dont Leo et elle n'avaient cessé de parler durant des mois ─ des années, vraiment ─ jusqu'à ce qu'il parte en pension, trois ans plus tôt. Jesse qui, manifestement, était un sorcier. Elle l'observa un moment, sans être certaine qu'elle n'était pas en train de rêver toute cette histoire ─ mais pourquoi aurait-elle rêvé de Jesse à Poudlard ? Il finit par ouvrir la bouche, gêné, lui souhaitant la bienvenue et, incapable de se retenir plus longtemps, Octavia laissa échapper un cri enthousiaste qui fit sursauter les gens qui l'entouraient. « Qu'est-ce que tu fais là ? » continua-t-elle, toujours aussi discrète, avant de secouer la tête en riant. Quelle question bête. « Non, je veux dire, je sais ce que tu fais là, évidemment mais je savais pas ! Avant » se sentit-elle obligée de préciser. Jesse était un sorcier, wow. C'était encore mieux que de croiser une presque-célébrité dans le train, mieux que d'être envoyée à Gryffondor, mieux que d'avaler l'équivalent de son poids en chocogrenouilles en expliquant les principes de base du Quidditch. « C'est génial, reprit-elle avant de froncer le nez devant les couleur de sa cravate, même si, bon, tu es un Pousouffle, ça reste génial. J'imagine la tête de Leo si il savait- » Elle se tut, son enthousiasme dégonflant comme un ballon percé. Leo. Leo à qui il ne fallait rien dire, c'est vrai. Elle avait tendance à oublier. C'était peut-être pour ça, d'ailleurs, que maman avait insisté pour qu'ils restent au salon chaque fois qu'il était venu cet été. Pour éviter les gaffes. « C'est rien, continua-t-elle, autant pour Jesse que pour elle-même. J'arrive pas y croire. Wow. Mais attends, comment ça le rapprochement ? Tu veux dire que tu n'es pas né-moldu ? Et tu n'as pas fait le rapprochement ? » Un rictus moqueur remplaça son sourire radieux. « Tu sais que mon père est ministre, pas vrai ? » Son visage n'apparaîtrait certainement jamais dans le dictionnaire pour illustrer l'humilité ou la discrétion mais elle était beaucoup trop heureuse pour s'en soucier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 73
Points : 75
x âge : 22 ans
x métier : sorcier raté, danseur au potentiel gâché, loser de la famille, barista en attendant. En gros.
x statut : sorcier

MessageSujet: Re: [flashback] ghosts of the past - Octavia   Mer 18 Juil - 20:08

Octavia se rappelle de Jesse et il ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire devant son enthousiasme non dissimulé. Nul doute qu’elle se ferait sa place par ici, bien qu’en tant que fille du ministre de la magie, le brun imagine qu’il n’y a pas d’autre chemin possible pour elle que de se fondre dans le moule et apprécier les sept années qu’elle s’apprête à passer ici. On ne peut pas en dire autant pour lui qui laisse couler le temps en espérant qu’il découvre un jour un petit objet capable de faire passer plus vite les quatre années qui lui restent. Il passe outre la réflexion de son amie sur Poufsouffle, se contentant de hocher la tête avec un sourire, trop heureux de retrouver une tête connue bien qu’encore sceptique sur les bienfaits de cette rencontre sur le long terme.

Il lève les yeux au ciel, entre amusement et légère exaspération :

- Bien sûr, que je sais qu’il est ministre. Enfin j’ai compris, maintenant.


Jesse rit doucement, se passe une main gênée dans la nuque. Il se sent bête de n’avoir pas fait tomber la pièce plus tôt. Mais en même temps, dans son environnement presque exclusivement moldu, le jeune homme s’était réservé le droit de ne pas penser à la magie. Refouler le nom de famille de sa camarade de danse n’avait été qu’une protection comme une autre, imagine-t-il alors.

- Et non, je ne suis pas né-moldu
– ma mère bosse à la ménagerie du Chemin de Traverse. Mon père est moldu, par contre.

Il hausse les épaules, cessant ses explications sur la composition de sa famille. Il aurait préféré hériter de son père, point final, il n’y a pas grand-chose d’autre à raconter.

- Pauvre Leo, pense-t-il alors tout haut. Il va finir par se retrouver tout seul à Londres. Tu vas garder contact avec lui ? McGonagall est géniale, elle accepte toujours d’aller à la poste moldue quand elle va en ville, je le fais pour Lucile.

Si le brun apprécie Leo, il s’est toujours bien mieux entendu avec sa grande sœur, à tel point qu’ils ont entretenu une correspondance très régulière lors de la première année de Jesse à Poudlard, merci aux professeurs qui l’ont bien aidé à poster ses lettres et à les recevoir à la moldue. Ces dernières se font plus rares à présent mais sont toujours bien là, de temps à autres, maigre consolation.

- Ca fait plaisir de voir une tête connue, en tout cas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 365
Points : 607
x âge : dix-neuf ans
x métier : coffee girl du comité d'excuses à l'intention des Moldus, en stage longue durée
x statut : plus ou moins en couple (plus que moins, en fait)

MessageSujet: Re: [flashback] ghosts of the past - Octavia   Mar 7 Aoû - 16:47

Jesse. Jesse était là. Jesse ? Oui, oui, Jesse. Elle avait beau l'avoir sous les yeux, le regarder avec autant d'intensité qu'elle en était capable, Octavia n'arrivait pas vraiment à y croire. Il ne lui avait jamais traversé l'esprit que ce garçon, qu'elle avait l'impression de connaître depuis toujours ─ et c'était plus ou moins le cas, finalement ─ puisse être un sorcier. Un sorcier à Poudlard. Un visage familier, un autre que ceux croisés à la maison, professeurs et amis d'Ezekiel confondus. Et quel visage. Elle éclata de rire devant sa candeur, curieusement ravie de savoir qu'il n'y avait plus de secret, plus de zone d'ombre entre eux. Qu'il savait qui était son père et tout ça. Daddy dearest, l'éternelle crainte chez la plupart de ses amis sorciers. À la réflexion, la plupart des sorciers et sorcières de son âge étaient de sang-pur ou, en tout cas, de parents eux-mêmes sorciers. Rien d'étonnant à ce qu'ils fussent impressionnés ─ et que Jesse n'ait, lui, pas fait le lien entre son nom de famille et l'illustre personnage qu'était son paternel, avec son propre père moldu. Elle écarquilla un peu les yeux, surprise et envie mêlées. C'était peut-être un peu bête, parce qu'elle avait toujours su que les Winstons étaient moldus ou, en tout cas, c'était ce qu'elle s'était dit jusque-là. Seulement Jesse n'était pas un moldu et il avait pourtant eu la chance de grandir dans cet univers-là, avec des parents ─ ou un père, en tout cas ─ qui savaient exactement ce qu'ils faisaient. Pas deux sorciers capables de rester des heures chez Target ou de papoter une demi-heure avec le livreur de pizzas. « Quelle chance » lâcha-t-elle, un peu rêveuse.

Elle se reprit bien vite, tirant sur ses nattes avec un nouveau sourire ravi. Elle allait probablement avoir mal aux joues au moment de se coucher, entre l'arrivée au château et ces retrouvailles avec Jesse. Son sourire, pourtant, disparut bien vite à la mention de Leo. Enfin, c'était de sa faute, elle avait parlé de lui en premier ─ mais elle parlait souvent de lui. Un problème auquel il allait falloir remédier très vite. Elle n'y avait pas encore vraiment réfléchi, ne savait pas comment elle allait gérer la situation, savait seulement qu'il ne fallait rien dire. Se taire sur la magie ne l'avait jamais dérangé jusqu'à présent, c'était une évidence avec laquelle elle avait grandi. Se taire sur les sept années à venir, en revanche, ça risquait d'être plus perturbant. Ça l'était déjà, en fait. Octavia baissa la tête, mal à l'aise. « Oui, c'est cool, » Noyer le poisson rouge ou whatever muggle used to say. Elle était réellement heureuse de le voir, ceci dit. Heureuse de le savoir là, de savoir finalement où avait disparu le garçon si doué de la classe du dessus. Octavia, éternelle curieuse. La curiosité, toujours, qui la poussa à finalement demander : « est-ce qu'elle sait ? Lucile ? » Elle se redressa, glissant rapidement ─ trop rapidement ─ un coup d'œil à Jesse. Elle connaissait déjà la réponse à cette question ou, du moins, s'en doutait. « C'est juste que j'ai pas envie de lui mentir. À Leo, précisa-t-elle, comme si c'était utile, et je sais bien qu'on a pas le droit d'en parler aux autres » Aux autres, restés à Londres. Aux autres, enfants de moldus, moldus eux-mêmes. Aux autres, pour qui tout leur univers ─ ou, dans le cas de Jesse, la moitié ─ n'était certainement rien de plus que des bêtises sorties d'un conte de fées, une histoire pour gamins que personne ne croierait. Leo, peut-être, Leo la croirait sans doute, si elle réussissait à lui expliquer correctement. Mais c'était bien le problème, lui expliquer. Ce n'était pas une question qu'elle pouvait poser à son frère, ni à ses parents. Jesse, en revanche, Jesse aurait peut-être la réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [flashback] ghosts of the past - Octavia   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 

[flashback] ghosts of the past - Octavia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Remand sur un Flashback
» [Flashback] Mêlés dans le Deuil
» YOU NEVER GET RID OF YOUR PAST (pv)
» Ghosts of Dragonspear Castle - Les personnages
» Ghosts of Dragonspears Castle - Résumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GLITCH OF MAGIC 〓 :: central london :: camden :: king's cross
-